NOUVELLES
13/01/2014 05:29 EST | Actualisé 15/03/2014 05:12 EDT

Angleterre - 21e journée: Arsenal ne faiblit pas contre Aston Villa

Arsenal, malgré la pression de ses poursuivants City et Chelsea, n'a pas faibli lundi en décrochant à Aston Villa une 5e victoire d'affilée (2-1) toutes compétitions confondues et conserve la tête du Championnat d'Angleterre à l'issue de la 21e journée.

Malgré l'entame agressive des +Villains+, qui avaient plongé dans le doute Arsène Wenger en août en venant s'imposer à l'Emirates (3-1), ceux-ci se sont torpillés eux-mêmes en encaissant deux buts en une minute (34 et 35) sur les deux premiers tirs cadrés adverses, avec à chaque fois un excellent Wilshere.

Le petit milieu, décidément bien précieux quand il n'est pas blessé, avait déjà idéalement commencé l'année avec une passe décisive contre Cardiff.

Lundi, il a encore fait mieux en débloquant la rencontre d'un bel enchaînement dans la surface puis en mettant sur orbite Giroud pour son 9e but en championnat après un contrôle aérien suivi d'un double contact et d'une frappe croisée.

Ce n'était pourtant pas chose aisée pour les Londoniens qui viennent de perdre pour plusieurs mois Walcott et évoluaient également sans Arteta, Ramsey ou Gibbs.

Mais le jeune entrant Gnabry s'est montré à la hauteur et ses coéquipiers, en dépit d'une certaine nervosité dans le dernier quart d'heure, qui ont finalement contrôlé les débats avec leur jeu bien trop vif pour le 11e du championnat.

Avec 23 points, Aston Villa, qui avait mis fin contre Sunderland à une série de cinq matches sans victoire en championnat, replonge donc dans ses travers après déjà une élimination honteuse en Coupe contre Sheffield United (2-1).

Seule consolation, l'attaquant Benteke, d'une jolie tête plongeante (76) après un relâchement de Cazorla, a personnellement mis fin à 14 heures et 45 minutes sans inscrire de but.

Plombé par des résultats désastreux à domicile où il n'a pris que huit points et inscrit autant de buts, Aston Villa reste toutefois dans une position inconfortable.

Tout l'inverse d'Arsenal qui a repris du poil de la bête après un passage à vide mi-décembre. Alors que leur dernier revers remonte à l'humiliation infligée le 14 décembre par City (6-3), les Gunners viennent ainsi d'enchaîner quatre victoires d'affilée en championnat et devancent d'un point leur dernier vainqueur et plus proche poursuivant.

Pour espérer filer vers leur 1er titre de champion depuis 2004, les Londoniens devront tout de même bien négocier leurs matches à Liverpool et contre ManU entre le 8 et le 11 février.

cd/jde