NOUVELLES
12/01/2014 12:09 EST | Actualisé 14/03/2014 05:12 EDT

Relevés sismiques: une compagnie de Calgary se serait fait voler ses données

CALGARY - Une entreprise de mesures séismologiques sise à Calgary soutient que son travail a été repris par des agences de réglementation qui ont publié des données récoltées au large des côtes canadiennes pour plusieurs centaines de millions de dollars.

Geophysical Service (GSI) obtient — ou plutôt obtenait — de l'argent en cartographiant les couches terrestres sous le fond océanique en utilisant une technologie semblable à l'échographie, amassant des informations importantes qui étaient ensuite revendues aux compagnies pétrolières et gazières cherchant de nouvelles réserves.

Dans le cadre d'une série de poursuites, GSI soutient que ses clients potentiels ont obtenu ces informations gratuitement après que des données soumises dans le cadre d'un processus réglementaire obligatoire eurent été incorrectement publiées.

L'entreprise affirme que ses droits de propriété intellectuelle ont été violés et que ses biens ont été exploités sans compensation, rendant ses informations quasiment sans valeur.

Ces allégations n'ont pas été prouvées en cour.

Au faîte de son importance, GSI embauchait 250 personnes et était responsable de certaines des plus importantes découvertes gazières et pétrolières du Canada atlantique.

Aujourd'hui, sa main-d'oeuvre se compte sur les doigts d'une main. GSI n'effectue plus de relevés sismiques; elle a été forcée de vendre ses deux navires et n'a pas engrangé de revenus depuis 2009.

Au dire du chef des opérations Paul Einarsson, l'entreprise consacre en fait 95 pour cent de son temps à se battre en cour contre des organismes réglementaires, des ministères fédéraux et ses anciens clients.

Selon M. Einarsson, les données de GSI valaient de 800 millions $ à 900 millions $.

Plus d'une trentaine de poursuite sont en cours, et d'autres devraient bientôt s'ajouter. Certaines décisions judiciaires sont attendues en 2014.