NOUVELLES
12/01/2014 08:46 EST | Actualisé 14/03/2014 05:12 EDT

Européennes : "les libertés fondamentales" comme l'avortement doivent être dans le débat (ministre française)

La ministre française des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem a souhaité dimanche que "les libertés fondamentales", comme le droit à l'avortement, fassent partie du débat aux prochaines élections européennes, dénonçant "les lobbies très conservateurs" qui opèrent en Europe.

Interrogée sur le projet de loi du gouvernement espagnol remettant en cause le droit à l'IVG, la ministre, qui est aussi porte-parole du gouvernement, a mis en garde sur la télévision France 3 contre "un certain nombre de lobbies très conservateurs qui, partout en Europe, essayent de remettre en cause les acquis fondamentaux" en matière de liberté des femmes.

Dans ce contexte, "il faudra clairement nous exprimer parce que les élections européennes devront être l'occasion aussi de parler de ces sujets-là, des libertés fondamentales", a-t-elle ajouté.

Elle a estimé à propos du projet espagnol que "d'une certaine façon", on pouvait parler d'un échec de l'Europe.

Le projet de loi espagnol supprimant quasiment le droit à l'avortement en Espagne a été approuvé le 27 décembre 2013 par le Conseil des ministres et doit maintenant être soumis au Parlement. Il annulerait de fait la loi de 2010 qui autorise l'avortement jusqu'à 14 semaines et jusqu'à 22 semaines en cas de malformation du foetus.

lul/db/jmg/thm/bds