NOUVELLES
11/01/2014 09:09 EST | Actualisé 13/03/2014 05:12 EDT

Un déversement prive d'eau 300 000 résidents de la Virginie-Occidentale

Quelques centaines de milliers de personnes étaient toujours privées d'eau courante en Virginie-Occidentale samedi, pour une troisième journée, après un déversement chimique.

Selon un dirigeant de West Virginia American Water, la société qui opère le service d'aqueduc, cela pourrait prendre encore plusieurs jours avant que les robinets n'offrent à nouveau une eau potable.

Les résultats d'analyse de l'eau doivent d'abord démontrer que la proportion de produits chimiques dans l'eau du système public ne dépasse pas une partie par million, le niveau recommandé par les agences fédérales, a précisé le président Jeff McIntyre.

La compagnie a demandé aux résidents de neuf comtés de ne pas boire l'eau du robinet ni de l'utiliser pour se laver, faire la vaisselle ou la lessive. La seule utilisation permise est la chasse d'eau des toilettes.

Ces consignes, qui s'appliquent à 300 000 personnes, soit 15 % de la population de l'État, surviennent après qu'un agent moussant utilisé dans la transformation du charbon eut fui d'une usine de Charleston, la capitale de l'État, et atteint la rivière Elk.

Une trentaine de personnes de la région se sont rendues à l'hôpital après avoir éprouvé des symptômes comme des nausées et des vomissements. Quatre d'entre elles ont été hospitalisées au centre médical de la région de Charleston. Il n'était pas possible, samedi, de connaître leur état.

Environ 28 400 litres de ce produit ont fui d'un réservoir d'entreposage et d'une aire de contention, a expliqué le chef du département de la protection de l'environnement de l'État, Michael Dorsey.

Les autorités ne savent pas encore exactement quelle quantité du produit a atteint la rivière. M. Dorsey a toutefois indiqué que des responsables de l'État ne croient pas que les cours d'eau en aval, dont les rivières Kanawha et Ohio, seront touchés parce que le produit sera alors dilué.

La fuite a été découverte jeudi matin au bas du réservoir. Le président de la compagnie responsable, Freedom Indutries, a soutenu que la compagnie avait travaillé jour et nuit pour déplacer la substance du site.

La compagnie a reçu l'ordre de l'État de vider tous ses réservoirs hors sol.

M. Southern a présenté ses excuses aux résidents des comtés touchés.

« Amis et voisins, cet incident est extrêmement malheureux et inattendu, et nous sommes vraiment, vraiment désolés des conséquences sur le quotidien de tous », a déclaré Gary Southern.

Les autorités fédérales ont ouvert une enquête sur le déversement. Une agence fédérale et des compagnies envoyaient de l'eau embouteillée aux résidents touchés.