NOUVELLES
11/01/2014 04:06 EST | Actualisé 12/03/2014 05:12 EDT

Schäuble promet une éventuelle aide à la Grèce sous conditions

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a promis samedi dans la presse une éventuelle nouvelle aide à la Grèce si celle-ci poursuit les réformes engagées.

"Si d'ici à la fin 2015, la Grèce a rempli toutes ses obligations et est parvenue à un excédent budgétaire primaire (hors service de la dette) et si un besoin de financement est encore nécessaire, alors nous sommes prêts à faire quelque chose", a indiqué le ministre conservateur dans le quotidien régional "Rheinische Post".

"Nous verrons en milieu d'année" si un troisième plan d'aide à la Grèce, après ceux de 2010 et de 2012, est nécessaire, a-t-il ajouté. Pour le moment, Athènes doit "remplir ses obligations".

M. Schäuble, qui avait déjà assuré en décembre que les Européens ne laisseraient pas tomber la Grèce, a souligné que le montant d'une nouvelle aide éventuelle serait "une somme beaucoup plus petite que les aides apportées jusqu'à présent".

La Grèce, qui a pris le 1er janvier la présidence tournante de l'Union européenne, est toujours en crise économique avec notamment un taux de chômage important, de 27,8% en octobre.

Mais le ministre d'Angela Merkel a loué les efforts consentis par la Grèce pour tenter de sortir du marasme, tout comme l'avait fait jeudi le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier, en visite à Athènes.

"Personne ne conteste le fait que la Grèce a fait de nets progrès, plus que l'auraient cru beaucoup de pays", a-t-il ainsi souligné.

Les créanciers de la Grèce ont injecté environ 240 milliards d'euros grâce à deux programmes de prêts successifs accompagnés d'un programme draconien d'ajustement budgétaire.

Le pays a connu six ans consécutifs de récession et reste pour la quatrième année consécutive sous assistance financière internationale, marquée par une politique stricte d'austérité, en échange de prêts de l'UE et du FMI.

yap/jh