NOUVELLES
11/01/2014 06:06 EST | Actualisé 13/03/2014 05:12 EDT

Présidentielle afghane: la sécurité des bureaux de vote sera assurée (ministère)

Les autorités afghanes ont affirmé samedi qu'elles seraient en mesure d'assurer la sécurité de la grande majorité des bureaux de vote lors de la présidentielle d'avril, un test pour le pays, quelques mois avant le retrait des forces de l'Otan prévu d'ici à la fin de l'année.

"Nous pourrons assurer la sécurité de 6.431 bureaux de vote sur 6.845", a affirmé le porte-parole du ministère de l'Intérieur afghan, Sediq Sediqqi, lors d'une conférence de presse à Kaboul.

Le dispositif de sécurité qui sera déployé le jour de scrutin, le 5 avril, "couvrira 93% du pays", a-t-il précisé.

Quelque 414 bureaux de vote ne pourront être ouverts, "un faible pourcentage qui n'affectera pas le processus électoral", a dit le porte-parole, sans indiquer dans quelles provinces se trouvaient ces bureaux.

Lors de la précédente élection, en 2009, plus de mille bureaux de vote avaient dû être fermés pour des raisons de sécurité, en particulier dans le sud et l'est du pays, où les insurgés talibans ont leurs places fortes.

Autre différence avec 2009: "la sécurité de l'élection sera assurée par les forces afghanes", alors que les forces de l'Otan étaient parties prenantes du dispositif de sécurité lors du précédent scrutin, a ajouté M. Sediqqi.

L'élection présidentielle du 5 avril fait figure de test pour le pays déchiré par des guerres depuis trois décennies. La communauté internationale, en particulier, craint une réédition de l'élection de 2009, marquée par les fraudes et les violences des talibans.

Onze candidats, dont l'ancien assistant du commandant Massoud, Abdullah Abdullah, l'ex-ministre des Finances Ashraf Ghani, qui s'est associé au général Dostum, un puissant chef de guerre, et des proches du président, sont en lice pour succéder à Hamid Karzaï qui ne peut briguer un troisième mandat à la tête du pays, selon la Constitution.

mam-emh-eg/jh