NOUVELLES
11/01/2014 07:05 EST | Actualisé 13/03/2014 05:12 EDT

Inde: "pas d'affrontement" avec les Etats-Unis après des expulsions de diplomates

L'Inde a assuré samedi qu'il n'y avait "pas d'affrontement" avec les Etats-Unis après avoir expulsé un diplomate américain en rétorsion à l'arrestation suivie de l'expulsion d'une consule indienne à New York.

"Il n'y a pas d'affrontement entre l'Inde et les Etats-Unis", a déclaré à la presse le ministre indien des Affaires étrangères, Salman Khurshid. "S'il y a des problèmes", les deux pays "les résoudront ensemble".

L'Inde a donné vendredi 48 heures à un diplomate américain en poste à New Delhi pour quitter le pays, une mesure de rétorsion après l'affaire de la consule générale adjointe indienne à New York, une affaire qui a provoqué une mini-crise diplomatique entre les deux pays.

La diplomate de 39 ans, Devyani Khobragade, est accusée par les autorités américaines d'avoir menti sur le statut de son employée de maison indienne.

Le très impopulaire gouvernement du parti du Congrès, qui tente de regagner la faveur de l'électorat d'ici aux élections législatives prévues avant mai, était sous forte pression pour réagir avec fermeté face aux Etats-Unis, accusés d'avoir violé la souveraineté nationale.

La nouvelle de l'expulsion du diplomate américain faisait samedi les gros titres de la presse indienne au côté de photos de la diplomate indienne arrivant dans la soirée de vendredi à New Delhi.

"L'Inde réplique par l'expulsion d'un diplomate", a titré le tabloïd Daily Mail. Le quotidien Indian Express écrit: "Delhi se venge avec une expulsion".

L'arrestation et la fouille au corps le 12 décembre de Devyani Khobragade, avait déclenché l'indignation des autorités indiennes, jugeant ce traitement déplacé.

Après plus d'un mois de tensions, la consule a été inculpée jeudi pour fraude au visa et fausse déclaration, mais elle avait obtenu peu avant de Washington une immunité diplomatique totale lui permettant de repartir pour son pays.

"Je suis vraiment reconnaissante pour votre soutien. Mon gouvernement et mes avocats s'exprimeront en mon nom", a dit Devyani Khobragade à son arrivée vendredi soir à l'aéroport de New Delhi, en joignant les paumes des mains, le geste de salut traditionnel en Inde.

Les Etats-Unis avaient déclaré vendredi qu'ils "regrettaient profondément" l'expulsion de leur diplomate et souhaitaient améliorer leurs relations avec l'Inde, vu par Washington comme un allié clé face à la puissance grandissante de la Chine dans la région.

pmc/abh/erf/ml/jh