NOUVELLES
11/01/2014 12:15 EST | Actualisé 13/03/2014 05:12 EDT

Angleterre - Chelsea prend la tête, Defoe salue Tottenham

Chelsea a pris la tête du Championnat d'Angleterre dans l'attente des matchs des poursuivants Arsenal et City grâce à sa victoire à Hull (2-0), samedi lors de la 21e journée qui a aussi vu le partant Defoe saluer Tottenham avec son 143e but.

Avant les matches de City à Newcastle dimanche et d'Arsenal contre Aston Villa lundi, les Blues comptent 46 points, un de plus que les Gunners et deux de mieux que les Citizens.

Toujours aussi peu spectaculaire, l'équipe de Mourinho confirme toutefois sa montée en puissance en se découvrant une affinité pour l'efficacité.

Les Londoniens, qui n'ont encaissé qu'un but depuis leur dernier revers mi-décembre, viennent ainsi d'enchaîner une 5e victoire d'affilée.

Samedi, rarement ballotté par le 10e qui n'avait encaissé jusque-là que six buts à domicile, Chelsea a tranquillement attendu que l'occasion se présente.

Et c'est évidemment Hazard qui a encore montré la voie à des attaquants qui trainent en route en inscrivant son 9e but en championnat d'une frappe sèche et placée après une incursion dans la surface dont il a le secret (56).

En fin de match, Torres a toutefois trouvé le moyen de redorer son blason en inscrivant son 4e but en championnat cette saison (87) le jour de son 200e match en Premier League.

Son gardien Petr Cech entre lui définitivement dans l'histoire des Blues puisque sa 209e "clean sheet" (match sans but encaissé) en 458 matches lui permet de devancer l'ancien portier emblématique du club Peter Bonetti.

Si Terry, l'un des joueurs fétiches de Mourinho, n'a pas trop brillé, Cole et Luiz, qui n'ont plus trop les faveurs du Portugais, ont eux aussi tiré leur épingle du jeu.

Mata, le 3e "mal-aimé" qui pourrait quitter Londres avant la fin janvier, a dû rester une nouvelle fois sur le banc.

Tottenham a en revanche eu l'occasion de saluer son chouchou Jermaine Defoe.

Au lendemain de l'annonce de son départ prochain en MLS (Etats-Unis), l'attaquant international, qui avait déjà eu droit à une ovation en remplaçant Soldado (58), a trouvé le moyen d'inscrire son 143e but (73).

Comme Eriksen avait ouvert le score (50) en profitant d'une passe du désormais indispensable Adebayor, banni il y a quelques semaines lorsque Villas Boas officiait encore, l'histoire se finit bien pour les Spurs (2-0), qui remontent à la 5e place. Everton (4), qui a dominé Norwich (15) sur le même score, est juste devant, mais à trois points du podium.

Déjà à la peine à White Hart Lane et obligé d'aligner un milieu expérimental, l'équipe de Tim Sherwood aurait toutefois pu déchanter si Crystal Palace, désormais dernier, n'avait manqué un penalty dès la 7e minute.

Il n'y a en revanche pas eu de miracle pour Ole-Gunnar Solskjaer, l'ancien attaquant des Red Devils qui découvrait sur le banc de Cardiff l'envers du décors.

Malheureusement pour lui, West Ham est passé par là (2-0) et les Gallois sont désormais relégables (18) alors que les Londoniens, qui comptent le même nombre de points (18), ne le sont plus (17).

cd/jta