NOUVELLES
11/01/2014 07:19 EST | Actualisé 13/03/2014 05:12 EDT

Accord nucléaire: l'Iran invite Ashton à venir en visite à Téhéran

L'Iran a invité la chef de la diplomatie de l'Union européenne Catherine Ashton, en contact avec Téhéran au nom des puissances du groupe 5+1, à se rendre dans le pays, a déclaré samedi le vice-ministre des Affaires étrangères, Abbas Araghchi.

"Mme Ashton a une invitation ouverte de Mohammad Javad Zarif (le chef de la diplomatie iranienne, ndlr) pour se rendre à Téhéran quand elle le souhaite", a déclaré M. Araghchi, cité par l'agence Mehr.

Mme Ashton "a pris note avec intérêt des informations de presse concernant une possible invitation", a ensuite réagi son porte-parole, Michael Mann, à Bruxelles.

Elle "a déjà fait savoir qu'elle prévoyait de se rendre à Téhéran" lorsque les négociations "progresseront vers un accord global", a-t-il ajouté.

M. Araghchi a répété que ses deux jours de négociations (jeudi et vendredi à Genève) avec Olga Schmid, l'adjointe de Mme Ashton, avaient permis de trouver des "solutions aux trois différends" entre l'Iran et les pays du groupe 5+1 (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) sur l'application de l'accord de Genève du 24 novembre.

"Ces solutions ont été transmises aux capitales qui doivent décider", a-t-il ajouté.

M. Araghchi et Mme Schmid ont mené deux jours d'intenses négociations pour résoudre les différends concernant l'application de l'accord de Genève.

Conclu le 24 novembre entre les "5+1" et l'Iran, il prévoit une limitation de l'enrichissement d'uranium en Iran pendant une période de 6 mois, au cours desquels il n'y aura pas de nouvelles sanctions économiques et une levée partielle de sanctions actuellement appliquées.

L'Iran est soupçonné par les pays occidentaux et Israël, malgré ses dénégations, de chercher à se doter de l'arme atomique sous couvert de programme nucléaire civil, en particulier l'enrichissement d'uranium.

sgh-jri/cco