NOUVELLES
10/01/2014 07:37 EST | Actualisé 12/03/2014 05:12 EDT

Winnipeg : sortis de l'hôpital, morts avant de rentrer chez eux

L'Office régional de la santé de Winnipeg a confirmé vendredi qu'un deuxième homme était mort peu après sa sortie de l'Hôpital Grace, durant la période des Fêtes.

Un voisin l'a retrouvé gisant sur le trottoir devant sa résidence. Il a appelé les urgences et des ambulanciers ont tenté de réanimer l'homme pendant plusieurs minutes.

La victime, dont l'identité n'a pas été dévoilée, venait de passer 24 heures aux urgences et était rentrée chez elle en taxi. On ignore combien de temps s'est écoulé avant que l'homme ne soit découvert ni pourquoi il s'était rendu à l'hôpital.

La ministre de la Santé, Erin Selby, reconnaît que des lacunes flagrantes dans le protocole de transport des patients se sont produites. Elle a annoncé vendredi une nouvelle mesure rendant obligatoire le raccompagnement des patients jusqu'à leur porte par les chauffeurs de taxi.

Du côté de l'Office régional de la santé de Winnipeg, on qualifie l'accident de tragique, mais on assure que la décision d'autoriser un patient à rentrer chez lui repose sur l'avis du personnel médical.

La mort de cet homme intervient après qu'un autre patient, David Silver, eut été renvoyé chez lui en taxi, le 31 décembre, une fois qu'il avait été soigné pour des douleurs à l'estomac, des nausées et un mal de tête.

Une aide-soignante l'a retrouvé le lendemain, 14 heures plus tard, sous la neige, devant la porte de sa maison. Il est mort d'un arrêt cardiaque.

Le patient de 78 ans avait quitté l'Hôpital Grace en pyjama et en pantoufles pendant que la température extérieure atteignait moins 37 degrés Celsius.

Les docteurs avaient estimé que M. Silver, amené aux urgences en ambulance le 30 décembre, n'avait pas de symptômes suffisamment graves pour passer la nuit à l'hôpital.

L'Office régional de la santé a ouvert une enquête interne.