NOUVELLES
10/01/2014 12:47 EST | Actualisé 12/03/2014 05:12 EDT

L'ex-banquier central d'Israël Stanley Fischer choisi comme n°2 de la Fed

L'ex-gouverneur de la banque israélienne Stanley Fischer a été choisi vendredi par le président Barack Obama pour devenir le numéro deux de la banque centrale américaine (Fed) à un moment charnière pour l'institution.

"Il est reconnu comme l'un des esprits économiques les plus fins et expérimentés dans le monde", a déclaré dans un communiqué le président américain, qui a procédé à deux autres désignations au conseil des gouverneurs de la Fed, l'organe de direction de la banque centrale américaine.

Si ces nominations étaient confirmées par le Sénat, M. Fischer, qui est âgé de 70 ans et possède la double nationalité israélo-américaine, remplacera et épaulera Janet Yellen qui prend la présidence de la banque centrale américaine le 1er février.

Tous deux devront coordonner avec tact le retour progressif à la normale de la politique monétaire de la Fed après plus de cinq ans de soutien massif à l'économie américaine et un début de désengagement amorcé en décembre.

"Je suis persuadé qu'il formera une équipe fantastique avec Mme Yellen", a ajouté M. Obama.

Ancien numéro 2 du Fonds monétaire international (1994-2001), M. Fischer a dirigé la banque centrale israélienne pendant huit ans avant de démissionner à la surprise générale en juin dernier, deux ans avant la fin d'un mandat pendant lequel il a été crédité du "miracle" économique israélien

Ce père de trois enfants, qui n'a acquis la nationalité israélienne qu'en 2005, a été considéré comme un des garants de la stabilité économique de l'Etat hébreu qui a réussi à échapper aux contrecoups de la crise financière en 2008 et de la zone euro.

A son actif, il a également fait passer une loi assurant l'indépendance de la banque centrale vis-à-vis du gouvernement.

"Pragmatique"

Selon certains experts, M. Fischer se range parmi les défenseurs des mesures d'exception (rachats d'actifs, politique du taux zéro...) mises en oeuvre par les banques centrales pour contrer la crise.

"Il a généralement soutenu les mesures non-conventionnelles que les banques centrales ont prises pour arrêter le déclin économique et soutenir la reprise dans les économies développées après le déclenchement de la crise", ont commenté les experts de Barclays Bank, ajoutant qu'ils le voyaient toutefois avant tout comme un dirigeant "pragmatique".

Couronnée de succès, la carrière de M. Fischer avait toutefois subi un accroc majeur en 2011 quand il avait été écarté de la succession de Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI, en raison de son âge.

Ce natif de Rhodésie du Nord, devenue depuis la Zambie, a par ailleurs été entre 2002 et 2005 vice-président de la banque américaine Citigroup, qui devra être renflouée quelques années plus tard pour éviter d'être emportée par la crise des crédits immobiliers à risque ("subprime").

Le président Obama a également annoncé vendredi son choix de nommer Lael Brainard, qui vient de quitter son poste de sous-secrétaire au Trésor chargé des questions internationales, à l'un des sept postes du conseil des gouverneurs de la Fed.

"Lael Brainard a été l'une de mes conseillères les plus dignes de confiance en matière d'économie internationale à un moment difficile dans le pays mais également pour l'économie mondiale", a commenté M. Obama.

Ancienne conseillère du président Clinton, cette experte en relations internationales et titulaire d'un doctorat d'économie semble toutefois relativement inexpérimentée en termes de politique monétaire.

"Ses positions sur la politique monétaire n'ont pas été largement exprimées publiquement, étant donné ses rôles et ses responsabilités dans les précédentes administrations", soulignent les experts de Barclays.

Le président américain a également fait part de son souhait de renouveler le mandat de Jerome Powell qui siège au conseil des gouverneurs de la Fed depuis 2012 et dont le mandat prend fin le 31 janvier.

M. Powell fut un haut dirigeant du Trésor pendant l'administration de George W. Bush.

La durée maximale du mandat des gouverneurs de la Fed est de 14 ans.

jt/sl/rap