NOUVELLES
10/01/2014 07:01 EST | Actualisé 12/03/2014 05:12 EDT

Le député conservateur albertain Brian Jean quitte ses fonctions

FORT MCMURRAY, Alta. - Le conservateur albertain Brian Jean a annoncé qu'il démissionnait de son poste de député de la circonscription de Fort McMurray-Athabasca, une décision qui entrera en vigueur vendredi prochain.

M. Jean a précisé que sa décision avait été difficile à prendre, mais qu'il y avait un moment pour partir dans tout emploi.

Il a indiqué qu'il souhaitait passer plus de temps avec sa famille. Il n'a pas donné plus de détails.

Brian Jean a été élu député de cette circonscription du nord de l'Alberta en 2004, et a été réélu en 2006, 2008 et 2011.

Il a été secrétaire parlementaire du ministre des Transports, de l'Infrastructure et des Communautés.

Ses plus récentes fonctions ont été au sein des comités des finances, de la justice et de l'industrie.

«J'ai passé les dix dernières années à me battre pour les priorités des résidants du nord de l'Alberta à Ottawa, et je sens maintenant que ma présence est davantage requise ici à la maison à Fort McMurray», a dit M. Jean dans un communiqué publié vendredi.

Il a rappelé qu'il avait dit à ses électeurs qu'il resterait à son poste pour une période de sept à dix ans.

«Avec la plus forte économie du G8, une décision positive sur l'oléoduc Northern Gateway et des infrastructures régionales significativement améliorées, je me sens prêt à me retirer et à laisser une nouvelle personne assumer cette fonction, en sachant que je passe le flambeau dans de bonnes conditions.»

M. Jean s'est dit fier de son travail dans les transports, les dossiers économiques, le financement des communautés et les infrastructures énergétiques.

Le premier ministre Stephen Harper a publié un communiqué remerciant M. Jean pour ses services.

«Brian a donné une voix forte à l'Alberta et s'est avéré un précieux membre de notre caucus. Il a appliqué son expertise et ses connaissances aux différents postes qu'il a occupés», a dit M. Harper.

La circonscription de Fort McMurray-Athabasca couvre une superficie de 183 000 kilomètres carrés et comprend plus de 50 localités, ce qui a forcé M. Jean à effectuer des milliers d'heures de déplacement par la route et par les airs.