NOUVELLES
10/01/2014 04:16 EST | Actualisé 11/03/2014 05:12 EDT

Des membres de la communauté LGBT se feront entendre sur la charte

Des membres de la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle et transgenre du Québec (LGBTQ) ont l'intention de se faire entendre lors de la consultation sur le projet de loi 60 concernant la charte des valeurs, qui débute la semaine prochaine.

Une trentaine de personnes, dont le cinéaste Xavier Dolan, la présidente de la Fédération des femmes du Québec (FFQ), Alexa Conradi, et la militante Manon Massé, candidate de Québec solidaire lors des dernières élections provinciales, estiment que cette communauté a été oubliée dans le débat entourant la laïcité.

« Nous voulons que le débat entourant la laïcité de l'État cesse d'être un débat sur l'ethnicité, la question identitaire et la symbolique, puisque ce type de débat risque parfois un glissement vers l'émotivité, voire l'irrationnel. Nous croyons que le débat sur l'intégration des nouveaux-elles immigrants-es ainsi que sur la laïcité doit tenir compte des réalités des membres de nos communautés », disent-ils dans le mémoire de l'association LGBT pour un Québec inclusif.

Le document souligne l'inquiétude de la communauté sur les objectifs du gouvernement.

« Il est légitime pour nous de craindre qu'un gouvernement qui attaque aussi facilement une minorité au nom de la majorité puisse éventuellement décider d'attaquer
les droits de nos communautés, qui sont vues comme des minorités au sein de la société québécoise, dans le but de favoriser la majorité, d'autant plus que ce projet de loi a été fait sans aucune étude préalable », affirme l'association.

D'autres points de vue ont par ailleurs été exprimés par la communauté LGBT, notamment par l'organisme LGBT pour la laïcité, qui est favorable au projet de loi du Parti québécois.