NOUVELLES
10/01/2014 12:36 EST | Actualisé 12/03/2014 05:12 EDT

Des affrontements font trois morts en Égypte

LE CAIRE, Égypte - Au moins trois personnes ont été tuées lors des traditionnelles manifestations du vendredi, en Égypte.

Des centaines de partisans du président islamiste déchu Mohammed Morsi ont défilé dans les rues, notamment pour réclamer le boycottage du référendum constitutionnel de la semaine prochaine.

Un vendeur de rue a été mortellement atteint par balle à Alexandrie. Un responsable militaire a dit ne pas savoir par qui il a été tué.

Les manifestants ont incendié des pneus, des poubelles et un véhicule de police, en plus de lancer des bombes incendiaires et des pierres aux policiers, qui ont répliqué avec des gaz lacrymogènes et les ont pourchassés dans les rues voisines. Deux personnes ont été blessées par des tirs de grenaille.

À Suez, deux personnes ont été tuées par balles et sept autres blessées quand les militants islamistes ont affronté les forces de l'ordre. Un témoin affirme que les policiers ont tiré des gaz lacrymogènes avant même que les manifestants ne tentent de quitter une mosquée au coeur de la ville.

À Nasr City, un quartier de la portion orientale du Caire, les manifestants ont lancé des pierres et des bouteilles aux forces de l'ordre. À Minya, dans le sud du pays, manifestants et policiers se sont échangés des tirs de bombes incendiaires et de gaz lacrymogènes.

Au moins 70 personnes ont été arrêtées vendredi. La police dit avoir saisi des armes et des munitions.