NOUVELLES
10/01/2014 04:52 EST | Actualisé 12/03/2014 05:12 EDT

Dakar-2014 - Décès de Palante: Lavigne fait part de sa "douleur" et de son "émotion"

Le directeur du Dakar Etienne Lavigne a fait part vendredi de sa "douleur" et de son "émotion" à la suite de la mort jeudi du motard belge Eric Palante dans la 5e étape Chilecito - Tucuman (Argentine) de la course.

"On est tous très touchés par sa disparition, moi le premier", a déclaré Lavigne au cours d'une brève rencontre avec les journalistes à Salta, ajoutant ne pas cacher "une vraie douleur, une certaine émotion".

Le directeur du Dakar a ajouté n'avoir aucun élément, à ce stade, sur les circonstances, encore inexpliquées, de la mort de Palante.

Il a rappelé que les températures étaient "extrêmes" jeudi sur le parcours de la spéciale et que l'endroit où son corps a été retrouvé était "sableux, avec une petite végétation".

Palante était "un vrai pilote du Dakar, endurci et endurant, un type très bien", a souligné Lavigne.

Les organisateurs du Dakar, Amaury Sport Organisation (ASO), ont annoncé la mort du motard belge dans un communiqué, vendredi en début d'après-midi (heure locale).

"A 08h30 ce (vendredi) matin, alors que l'équipage du camion balai se portait sur la position du motard 122 afin de le récupérer, au km 143 de la spéciale de la 5e étape entre Chilecito et San Miguel de Tucuman, il a découvert le corps sans vie d'Eric Palante, le pilote belge de la moto numéro 122", selon le communiqué d'ASO.

"Les circonstances et les causes du décès sont analysées par le juge Analia Castro de Massucco de Belen, province de Catamarca, ajoutait le texte. Aucune alerte n'est parvenue auprès des organisateurs. Eric avait été ravitaillé en eau dans l'après-midi".

heg/jta