NOUVELLES
10/01/2014 02:15 EST | Actualisé 11/03/2014 05:12 EDT

Composer avec les travaux d'agrandissement à l'urgence

Le personnel devra s'ajuster à la perte de quelques civières lors de la prochaine phase des travaux d'agrandissement de l'urgence de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, anciennement l'hôpital Laval.

Jusqu'à présent, les travaux à l'urgence de l'IUCPQ, amorcés depuis sept mois, n'ont pas perturbé les services. La majorité des travaux ont eu lieu à l'urgence mineure.

Toutefois, la deuxième phase des travaux qui s'amorcera en mars à l'urgence majeure aura des conséquences sur le nombre de civières disponibles, souligne le Dr Joanne Provencher, chef du département de la médecine d'urgence.

« Aujourd'hui, on est à 27 patients sur une capacité de 14. Alors, on est presque à 190 % de la capacité. Si on enlève cinq civières, on est à une capacité de 9. On ne sera pas capables d'arriver à 27 patients, il va falloir trouver de la place un petit peu partout », dit-elle.

L'urgence comptera six civières de moins à partir du printemps. Il faudra évaluer plus rapidement les patients à l'urgence et les stabiliser afin d'être en mesure de les transférer ailleurs dans l'hôpital.

L'hôpital continue d'accueillir 27 000 patients annuellement durant les travaux de rénovation,

La nouvelle urgence, qui comptera à terme 40 % plus d'espace, devrait être achevée à l'été 2015.