NOUVELLES
09/01/2014 10:46 EST | Actualisé 11/03/2014 05:12 EDT

USA: la police démantèle un réseau de prostitution de grande envergure

SAN DIEGO - Un gang de rue de San Diego qui dirigeait apparemment un réseau de prostitution actif dans 46 villes à travers 23 États aurait été mis hors d'état de nuire par la police américaine.

Les procureurs fédéraux affirment que les prostituées étaient tatouées avec un code à barres et traitées comme des esclaves.

Des accusations de complot ont été déposées contre 24 individus, tous des résidants de San Diego âgés de 22 à 36 ans.

Dix-sept personnes ont été arrêtées mercredi lors de perquisitions menées en Californie, en Arizona et au New Jersey. Quatre autres suspects étaient déjà derrière les barreaux et trois sont recherchés.

Les victimes auraient été recrutées dans la rue ou par le biais des médias sociaux. Les membres du gang mettaient apparemment des photos et des vidéos en ligne sur Instagram, Facebook et Twitter, afin de recruter des femmes à qui ils promettaient une vie de luxe, des bijoux, du champagne et des fêtes.

Les victimes auraient été contraintes de remettre leurs revenus à leurs souteneurs pour obtenir de la protection, des aliments, un logis, des vêtements ou une voiture. Le bureau du procureur des États-Unis dit avoir offert de l'aide à 60 femmes, dont 11 mineures.

Le réseau était apparemment dirigé par le gang de rue BMS, qui a pris naissance dans le quartier de North Park dans les années 1990.

Les autorités ont aussi saisi des voitures luxueuses, des dizaines de souliers Air Jordan et des objets incrustés de diamants.

Les accusations portées contre les suspects sont habituellement réservées aux membres du crime organisé. Quatorze suspects sont passibles de la prison à vie s'ils sont reconnus coupables.