NOUVELLES
09/01/2014 06:54 EST | Actualisé 11/03/2014 05:12 EDT

Poutine a discuté du nucléaire iranien et de la Syrie avec Rohani (Kremlin)

Le président russe, Vladimir Poutine, a abordé lors d'une conversation téléphonique jeudi avec son homologue iranien, Hassan Rohani, la mise en oeuvre de l'accord sur le nucléaire entre Téhéran et les grandes puissances, ainsi que la crise syrienne, a indiqué le Kremlin.

Les deux dirigeants ont "discuté des problèmes internationaux actuels, incluant la situation en Syrie et le contexte des préparatifs de la conférence +Genève-2+, et l'application des accords sur le programme nucléaire iranien", a précisé la présidence russe dans un communiqué, sans autre détail.

Cet échange est intervenu le jour où des représentants de l'Iran et de l'Union européenne se retrouvent à Genève pour finaliser la mise en oeuvre de l'accord intérimaire sur le programme nucléaire controversé de Téhéran.

Cet accord conclu le 24 novembre dernier à Genève entre l'Iran et les "5+1" (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU -- Etats-Unis, Russie, Chine, France, Angleterre -- plus l'Allemagne) est une avancée diplomatique majeure. Il prévoit une limitation de l'enrichissement d'uranium en Iran pendant une période de 6 mois, au cours desquels il n'y aura pas de nouvelles sanctions.

L'Iran est soupçonné, malgré ses dénégations, de chercher à se doter de l'arme atomique sous couvert de programme nucléaire civil.

Concernant la crise syrienne, l'Iran ne figure pas sur la liste des invitations envoyées par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, pour la conférence internationale de paix sur la Syrie, qui doit s'ouvrir le 22 janvier en Suisse.

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, s'est prononcé mercredi en faveur d'une participation de l'Iran à cette conférence dite Genève-2, qui doit discuter d'un processus de transition politique en Syrie.

bfi/gmo/ml