NOUVELLES
09/01/2014 11:49 EST | Actualisé 11/03/2014 05:12 EDT

Les mises en chantier ont reculé en décembre mais la demande demeure saine

OTTAWA - Le rythme de la construction d'habitations a ralenti le mois dernier, mais la demande continue d'être saine, a indiqué jeudi la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

L'équivalent de 189 672 mises en chantier d'habitations par année ont eu lieu en décembre en données désaisonnalisées, en baisse par rapport au nombre de 197 797 mises en chantier du mois de novembre.

Les mises en chantier d'habitations en milieu urbain ont reculé de 5,1 pour cent pour atteindre 168 214 unités en décembre, ce qui représente la plus grande partie du total mensuel.

Les provinces des Prairies, celles de l'Atlantique et l'Ontario ont affiché des déclins dans les mises en chantier en milieu urbain, tandis que celles-ci ont progressé en Colombie-Britannique et au Québec, a précisé la SCHL.

La construction de projets collectifs, comme les condominiums, les appartements et les maisons en rangée, ont représenté 108 910 mises en chantier en milieu urbain en décembre, un recul de 4,1 pour cent.

Les mises en chantier de maisons individuelles en milieu urbain ont retraité de 6,7 pour cent à 59 304 unités.

«La tendance des mises en chantier d'habitations est restée essentiellement stable depuis octobre 2013. La demande de logements demeure vive au Canada», a déclaré dans un communiqué un analyste de l'économie et du marché de l'habitation à la SCHL, Bruno Duhamel.

«La tendance des ventes de logements existants est en hausse depuis avril 2013, tandis que celle des stocks de logements nouvellement achevés et non écoulés diminue à un rythme modéré depuis septembre 2013.»