NOUVELLES
09/01/2014 01:50 EST | Actualisé 11/03/2014 05:12 EDT

Les demandes hebdomadaires d'assurance-emploi ont reculé aux États-Unis

WASHINGTON - Le nombre d'Américains ayant demandé des prestations d'assurance-emploi a diminué de 2000 la semaine dernière pour atteindre le niveau désaisonnalisé de 326 000, un signe que les mises à pied pèsent moins sur le marché de l'emploi et la croissance économique.

La moyenne des quatre dernières semaines, une donnée moins volatile, a reculé de 13 500 demandes pour s'établir à 335 000, a indiqué jeudi le département américain du Travail.

Plus de 4,7 millions d'Américains recevaient des prestations à la fin de l'an dernier. Ce nombre a reculé de près de 1,2 million au cours des 12 derniers mois, et il devrait diminuer d'un autre 1,35 millions dans les semaines à venir, en raison de l'expiration, le mois dernier, d'un programme fédéral spécial.

Le nombre de demandes semble en outre s'être stabilisé près de ses niveaux d'avant la récession, un signe positif pour l'activité d'embauche à venir.

Le marché de l'emploi avait pris de la vigueur vers la fin de l'an dernier, avant de perdre son élan en décembre. Quelque 74 000 emplois ont été créés le mois dernier, un chiffre décevant compte tenu que la moyenne mensuelle s'était élevée à 213 500 nouveaux emplois pour les quatre mois précédents.

La plupart des économistes ont attribué ce ralentissement de l'embauche au mauvais temps et à des anomalies statistiques et projettent malgré tout de forts gains pour la nouvelle année.

Le taux de chômage a reculé à 6,7 pour cent le mois dernier, par rapport à 7,0 pour cent en novembre. La plus grande partie de cette diminution est attribuable aux 347 000 personnes qui ont cessé de rechercher un emploi, ce qui les exclut de la population active. Le gouvernement ne considère les gens comme des chômeurs que s'ils sont à la recherche d'un emploi.