NOUVELLES
09/01/2014 05:11 EST | Actualisé 10/03/2014 05:12 EDT

La microbrasserie Le Corsaire fait son mea culpa

La microbrasserie Le Corsaire a annoncé, jeudi, son intention de rebatpiser sa bière blonde au nom controversé. L'entreprise de Lévis avait provoqué les foudres de plusieurs citoyens, en nommant sa nouvelle bière Tite-Pute décrite comme « une blonde facile ».

Les propriétaires ont décidé de tirer une croix sur ce produit et de permettre au grand public de proposer des noms pour la nouvelle bière du Corsaire, en lançant, le 20 décembre dernier, un concours sur Facebook.

« C'est une suggestion qui nous a été faite, en disant :"si vous autres vous êtes trop occupés pour donner des noms intelligents à notre bière, nous autres on a de bonnes idées", alors on s'est dit: "pourquoi pas" », raconte Julie Gagnon, copropriétaire du Corsaire.

La microbrasserie s'engage également à remettre un dollar pour chaque bière vendue à la Maison du Cœur pour femmes, qui vient en aide à des femmes qui vivent de la violence conjugale ou familiale.

Mère d'une fillette de 14 mois, Julie Gagnon affirme avoir été blessée par les nombreux commentaires, parfois haineux, que les gens indignés leur ont fait parvenir.

« De voir les réactions de certaines personnes, ça nous a vraiment fait réfléchir et on s'est dit : "on ne peut pas laisser les choses comme ça". Parce que les gens qui ne nous connaissent pas ont peut-être mal interprété nos intentions. Ce n'était pas le brainstorming le plus glorieux, mais de loin notre intention de blesser les gens, de s'en prendre à la femme ou de faire reculer le travail des féministes », inisite-t-elle.

Chose certaine, Julie Gagnon et son associé Martin Vaillancourt disent avoir appris de leur erreur. Ils savent désormais qu'une blague entre copains, même si elle paraît bête et inoffensive, lorsqu'elle est sortie de son contexte peut avoir d'importantes répercussions.

Le concours du Corsaire sur Facebook se poursuit jusqu'à la mi-janvier.