NOUVELLES
09/01/2014 04:50 EST | Actualisé 10/03/2014 05:12 EDT

Dialogue suspendu au Bahreïn

Les autorités de Bahreïn ont officiellement suspendu le dialogue national engagé avec l'opposition pour tenter de mettre fin à près de trois ans de troubles politiques dans ce royaume du Golfe.

L'agence de presse officielle BNA a rapporté, mercredi soir, que la décision avait été prise en raison de l'absence des représentants de l'opposition à une réunion programmée à Manama.

L'opposition a cessé de participer à ces pourparlers depuis septembre pour protester contre l'arrestation de Khalil Al-Marzouk, l'un des chefs de file du mouvement Al-Wefaq, accusé d'incitation au terrorisme.

Dirigé par une famille sunnite, Bahreïn est peuplé majoritairement de chiites, qui manifestent régulièrement depuis 2011.