NOUVELLES
09/01/2014 10:19 EST | Actualisé 11/03/2014 05:12 EDT

Bangladesh: un mort dans des émeutes d'ouvriers de la chaussure

Une femme a été tuée par la police qui a ouvert le feu sur des travailleurs de l'industrie de la chaussure qui avaient vandalisé une usine, selon la police.

Quelque 5.000 ouvriers ont manifesté dans la zone industrielle et d'exportation coréenne, dans le port de Chittagong, au sud du pays, à la suite de rumeurs sur une baisse de leurs avantages sociaux.

La police a tiré à balles réelles après que certains manifestants eurent attaqué la police et mis à sac une des usines de la zone industrielle réservé à l'exportation, propriété du géant coréen de l'industrie du textile et de la chaussure Youngone.

Une ouvrière de 20 ans est morte à l'hôpital après avoir été atteinte par une balle, a dit à l'AFP Tofael Ahmed, un responsable de la police.

"Les ouvriers ont vandalisé l'usine et ont ensuite attaqué la police à la suite d'une rumeur selon laquelle la direction de l'entreprise avait supprimé certains avantages dans leur paie de ce mois", a-t-il dit, en affirmant que la police avait tiré des gaz lacrymogènes avant d'ouvrir le feu.

Au moins 15 personnes ont été blessées, dont des policiers, selon l'édition en ligne du quotidien bengali Prothom Alo.

Ces émeutes étaient les premières de cette ampleur dans l'industrie de la chaussure, en rapide expansion ces dernières années à la suite d'investissements coréens, chinois et taïwanais.

Des dizaines de milliers d'ouvriers de l'industrie du textile ont protesté violemment au cours des derniers mois pour obtenir de meilleurs salaires et conditions de travail. Le gouvernement a augmenté le mois dernier le salaire minimum de 77 %, le portant à 68 dollars mensuels.

L'industrie du vêtement au Bangladesh représente 22 milliards de dollars de chiffre d'affaires, ce qui en fait le deuxième exportateur mondial après la Chine, et emploie quatre millions de personnes, en majorité des femmes.

L'effondrement du complexe Rana Plaza en avril dernier, qui avait fait 1.135 morts, avait fait découvrir les piètres conditions de travail et les salaires de misère des ouvriers du textile qui fournissent de grandes marques occidentales.

sa/tha/sm/ml/gg