NOUVELLES
08/01/2014 08:19 EST | Actualisé 10/03/2014 05:12 EDT

Soirée à oublier

Les joueurs du Canadien n'ont pas tout donné pour gagner le match dans les 40 premières minutes. Michel Therrien leur a remis la monnaie de leur pièce en troisième période.

Un texte de Guillaume Lefrançois Twitter Courriel

L'entraîneur-chef a pris quelques décisions audacieuses au dernier tiers-temps et le Canadien (25-15-5) s'est incliné 3-1 devant les Flyers (23-17-4) à Philadelphie, mercredi.

Malgré un retard de deux buts en début de troisième période, Therrien s'est permis de clouer P.K. Subban au banc pour la première moitié de l'engagement. C'est que le futur membre d'Équipe Canada a écopé d'une bête punition de rudesse en fin de deuxième période, au cours d'une mêlée après la sirène. Tout juste avant la punition, Tomas Plekanec venait justement de resserrer la marque à 3-1.

Therrien a donc jugé la punition suffisamment inutile pour se priver de son meilleur marqueur malgré la situation difficile de son équipe.

Si l'entraîneur-chef a adressé un message clair à son défenseur vedette, il en réservait un pour les 19 autres joueurs de l'équipe. En fin de match, Therrien a en effet laissé Peter Budaj devant le filet, plutôt que de le retirer pour un sixième patineur. Visiblement, il était déçu de la performance de ses troupes.

Attaque en panne

Sean Couturier et Zac Rinaldo ont tous deux touché la cible en première période pour les hommes à la tunique orangée. Dans le cas de Rinaldo, il s'agissait de son premier but de la saison, à son 44e match.

Michael Raffl a ajouté à l'avance des Flyers en période médiane, profitant de la confusion autour du filet du duo Francis Bouillon-Raphael Diaz. Budaj a arrêté les 24 autres tirs des hommes de Craig Berube.

Ces derniers ont d'ailleurs poursuivi leur lancée irrésistible. Les Flyers ont remporté sept de leurs huit derniers matchs et leurs 10 derniers à domicile. Ils n'ont pas perdu à Philadelphie depuis le 7 novembre.

À l'autre bout, le Canadien a été incapable de menacer sérieusement le gardien Steve Mason. Les Montréalais ont même bénéficié de quatre avantages numériques, mais ont chaque fois offert du jeu brouillon. En huit minutes d'avantage numérique, le Tricolore a été limité à cinq tirs et peu de menaces.

En fait, c'est même en désavantage numérique que le CH a inscrit son seul but, œuvre de Tomas Plekanec sur une descente à 2 contre 1 avec Brian Gionta. Les Flyers accordaient ainsi un septième but cette saison quand ils ont l'avantage d'un homme.

Au final, le Tricolore aura seulement tiré 20 fois sur Mason, dont 13 fois à forces égales. C'est visiblement ce type d'effort, contre une équipe qui avait joué la veille, de surcroît, qui a amené Therrien à laisser ses joueurs se débrouiller...

Diaz de retour

Alex Galchenyuk a raté un premier match depuis son arrivée dans la Ligue nationale. Le Canadien a annoncé mardi que l'attaquant de 19 ans souffrait d'une fracture à une main.

Son absence fait en sorte que Michel Therrien a employé une formation à 7 défenseurs et 11 attaquants pour la première fois de la saison. Raphael Diaz était de retour après avoir été laissé de côté lors des deux derniers matchs.

À noter :

Le défenseur des Flyers Andrej Meszaros a conclu sa soirée avec trois aides et une fiche de +3.