NOUVELLES
08/01/2014 05:03 EST | Actualisé 09/03/2014 05:12 EDT

Le QG des jihadistes de l'EIIL à Alep tombe aux mains des rebelles (ONG)

Le quartier général des jihadistes de l'État islamique d'Irak et du Levant (EIIL) dans la ville d'Alep, dans le nord de la Syrie, est tombé aux mains des rebelles coalisés qui les combattent depuis vendredi, a indiqué mercredi une ONG.

"Les combattants appartenant à différentes brigades islamistes ont pris le contrôle de l'ex-hôpital pour enfants, dans le quartier de Qadi Askar (centre), qui était devenu le quartier général de l'EIIL dans la ville", a affirmé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Pour le moment, aucune information n'est disponible sur le sort des centaines de combattants de l'EIIL qui se trouvaient dans le bâtiment", a ajouté cette organisation.

Elle a précisé que "selon les premières informations, des dizaines de détenus qui se trouvaient à l'intérieur de l'hôpital, transformé en une des plus importantes prisons de l'EIIL, avaient été libérés".

Alep, un des principaux fronts du conflit qui ravage la Syrie depuis près de trois ans, est divisée depuis l'été 2012 entre secteurs rebelles et zones tenues par le régime.

sah/sk/cco