NOUVELLES
08/01/2014 09:10 EST | Actualisé 10/03/2014 05:12 EDT

Le Hamas libère sept membres du Fatah emprisonnés à Gaza

Les autorités du Hamas, au pouvoir à Gaza, ont libéré mercredi sept membres du Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas, un geste destiné à favoriser la réconciliation nationale, selon le ministère de l'Intérieur du gouvernement du Hamas.

Ces libérations font suite à l'annonce lundi par le chef du gouvernement du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, que les membres du Fatah ayant fui le territoire palestinien seraient autorisés à revenir, et de l'élargissement de plusieurs autres.

"D'autres gestes positifs suivront pour soutenir les efforts de réconciliation nationale", a déclaré le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Islam Chahwane, lors de la cérémonie dans une prison de Gaza.

Les prisonniers libérés "ont été condamnés pour motifs de sécurité, mais ils appartenaient au Fatah", a-t-il indiqué.

Saleh Abdessalam, qui a purgé 16 mois de prison sur deux ans de condamnation pour "communication avec Ramallah", siège de l'Autorité palestinienne en Cisjordanie, a confié aux journalistes espérer que cette libération était "une étape sur la voie de la réconciliation entre Fatah et le Hamas".

"Nous demandons à Dieu que le reste de nos frères détenus soient relâchés, parce que nous avons laissé derrière nous des frères qui souffrent aussi", a-t-il ajouté.

Le 31 décembre, les autorités du Hamas ont autorisé pour la deuxième année consécutive le Fatah à célébrer son anniversaire à Gaza, des festivités qui étaient interdites depuis 2007, année de la prise de contrôle du territoire palestinien par le mouvement islamiste.

Le Fatah et le Hamas, qui gouvernent respectivement les zones autonomes de Cisjordanie et la bande de Gaza, ont signé en 2011 au Caire un accord de réconciliation pour mettre fin à la division politique entre les deux territoires.

Mais la plupart des clauses en sont restées lettre morte et les échéances constamment repoussées.

sa-sst/agr/faa