NOUVELLES
08/01/2014 05:30 EST | Actualisé 10/03/2014 05:12 EDT

Des bouchons de circulation sèment la controverse dans l'État du New Jersey

TRENTON, États-Unis - Un tollé politique entourant le gouverneur de l'État du New Jersey Chris Christie, une étoile montante du Parti républicain et un candidat potentiel à l'investiture en vue de la course présidentielle de 2016, s'est intensifié mercredi après le dévoilement de courriels et de messages texte qui laissent croire que l'une de ses principales assistantes a volontairement provoqué des bouchons de circulation en septembre dernier pour punir un maire.

Le scandale pourrait être particulièrement néfaste pour M. Christie, qui cherche à transmettre l'image d'un leader pragmatique désireux de travailler de concert avec ses rivaux politiques. Il vient aussi ternir sa réputation d'homme au franc-parler car plus tôt en journée, il avait nié que lui ou des membres de son personnel aient joué un rôle quelconque dans la controverse.

Se disant «en colère et profondément attristé», M. Christie dit avoir été mal informé par son assistante, et il a nié toute participation dans ce qui semble être un cas de vengeance politique.

L'Associated Press et d'autres médias ont obtenu ces messages mercredi, au coeur d'une enquête au Capitole de l'État du New Jersey visant à déterminer si l'imposant bouchon de circulation avait été provoqué en guise de représailles contre le maire de Fort Lee parce qu'il n'avait pas appuyé la candidature de M. Christie lors des élections de l'automne dernier.

«Le temps est venu de créer des problèmes de circulation à Fort Lee», a écrit la chef de cabinet adjointe Bridget Anne Kelly, en août, dans un message adressé à David Wildstein, que M. Christie a nommé au sein de l'Autorité portuaire de New York et du New Jersey.

«Compris», a répondu M. Wildstein. Quelques semaines plus tard, M. Wildstein a fermé deux des trois voies liant Fort Lee au très achalandé pont George Washington, qui lie la ville de New York à l'État du New Jersey.

Les messages n'impliquent pas concrètement M. Christie dans cette fermeture de voies.

Les démocrates se sont emparés de ces informations et y ont vu une autre preuve que le candidat potentiel du Parti républicain en 2016 est un spécialiste de l'intimidation.

«Je suis en colère et profondément attristé d'apprendre que non seulement j'ai été mal informé par un membre de mon personnel, mais que ce comportement complètement inapproprié et non approuvé s'est produit sans que j'en sois informé», a déclaré M. Christie, dans une déclaration émise tard mercredi.

«Des gens seront tenus responsables de leurs gestes», a-t-il ajouté, sans toutefois donner de détails.

Le maire de Fort Lee, Mark Sokolich, a qualifié d'«effroyable» le fait que les bouchons de circulation semblent avoir été provoqués volontairement.

«Lorsque c'est provoqué par des êtres humains et lorsque ça été fait avec méchanceté et volontairement, il s'agit, dans mon esprit, du plus bel exemple de petitesse politique», a-t-il déclaré.

Il a également noté que ce bouchon de circulation a mis la population en danger en immobilisant les véhicules d'urgence, et ajouté que les gens responsables devraient démissionner.