NOUVELLES
07/01/2014 09:59 EST | Actualisé 09/03/2014 05:12 EDT

Wall Street rebondit à l'ouverture grâce à un bon indicateur

La Bourse de New York tentait mardi à l'ouverture de renverser la tendance baissière observée depuis le début de l'année, dans la foulée d'un bon indicateur américain: le Dow Jones gagnait 0,60% et le Nasdaq 0,55%.

Vers 14H45 GMT, le Dow Jones s'appréciait de 99,35 points à 16.524,45 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 22,60 points, à 4.136,28 points.

L'indice élargi S&P 500 s'adjugeait 0,48% (+8,80 points) à 1.835,57 points.

Wall Street avait clôturé dans le rouge la veille, minée par des chiffres mitigés sur l'économie des Etats-Unis: le Dow Jones avait lâché 0,27% à 16.425,10 points et le Nasdaq 0,44% à 4.113,68 points.

Les indices "tentent de rebondir après un début d'année morose, grâce notamment à un déficit commercial au plus bas en quatre ans", remarquaient les analystes de Charles Schwab.

Le département du Commerce a en effet indiqué que le déficit commercial américain s'était de nouveau réduit en novembre sous l'effet conjugué d'exportations record et d'un recul des importations pour s'établir à 34,3 milliards de dollars, soit une baisse de 12,9% par rapport au mois précédent.

Sur un an, le déficit commercial américain a chuté de 26,1% en novembre.

Le marché est aussi aidé, selon les spécialistes de Charles Schwab, par de bons chiffres sur l'emploi et les ventes au détail en Allemagne, première économie de la zone euro, et par un ralentissement plus fort que prévu de l'inflation dans la zone euro en décembre "qui pourrait inciter la Banque centrale européenne à réagir lors de sa réunion jeudi".

Côté américain, les investisseurs saluaient aussi plusieurs signaux pointant vers un resserrement de la politique monétaire à un rythme très progressif.

Après sa confirmation par le Sénat, il est maintenant certain que Janet Yellen deviendra le 1er février présidente de la banque centrale des Etats-Unis (Fed). Elle est plutôt vue au sein de la Fed comme une "colombe" prête à promouvoir une politique de taux d'intérêt bas pour soutenir la croissance et l'emploi en se souciant moins de l'inflation.

Le marché obligataire évoluait en hausse. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,954% contre 2,961% lundi soir et celui à 30 ans à 3,893% contre 3,898% à la précédente clôture.

jum/sl/gde