NOUVELLES
07/01/2014 11:55 EST | Actualisé 09/03/2014 05:12 EDT

Valeant veut être l'une des cinq principales sociétés pharmaceutiques au monde

MONTRÉAL - La société pharmaceutique Valeant (TSX:VRX) compte sur ses produits anti-vieillissement et d'autres volets de son secteur de la cosmétique pour alimenter ses profits cette année, alors qu'elle cherche à procéder à de nouvelles acquisitions dans l'espoir de se hisser au rang de géant mondial, a affirmé mardi son président et chef de la direction, Michael Pearson.

La société de Laval, spécialisée dans les produits pour soins esthétiques, notamment pour l'augmentation du volume des lèvres ou encore l'élimination des rides et de l'excès de gras, a enregistré l'an dernier une croissance de plus de 30 pour cent tant aux États-Unis qu'au Canada, tandis que le marché lui-même croît dans une proportion d'environ 10 pour cent.

«Bien paraître n'est pas donné», a déclaré M. Pearson en entrevue après que l'entreprise eut fait part de ses perspectives financières pour 2014, ajoutant que les coûts des traitements anti-vieillissement pouvaient aller de centaines à des milliers de dollars.

Bien que ces traitements fassent à peine leur apparition sur les marchés émergents, M. Pearson a dit s'attendre à une croissance dans ces secteurs parce que «tout le monde aime bien paraître».

Entre-temps, Valeant cherche à réaliser une autre acquisition d'importance, aussi importante ou même davantage que sa récente entente de 8,7 milliards $ US pour mettre la main sur l'entreprise de produits de soins oculaires Bausch + Lomb, a aussi indiqué M. Pearson.

Le but visé est de faire de Valeant l'une des cinq principales sociétés pharmaceutiques au monde, avec une valeur boursière d'approximativement 150 milliards $, a-t-il dit.

Il y a quelques semaines, Valeant a annoncé une entente évaluée à 250 millions $ US afin d'acquérir la société californienne Solta Medical, qui fabrique des appareils pour le resserrement de la peau, le contour de corps et le traitement de l'acné inflammatoire, notamment.

Cette entente concluait une année au cours de laquelle Valeant a fait 25 acquisitions, incluant celle de Bausch + Lomb, et M. Pearson a dit s'attendre à un nombre supérieur en 2014.

Par ailleurs, Valeant table sur des revenus d'entre 8,2 milliards $ US et 8,6 milliards $ US pour son exercice financier 2014, soit une hausse de 40 pour cent, tandis que son bénéfice devrait être entre 8,25 $ US et 8,75 $ US par action.

M. Pearson a précisé que Valeant lancerait de 15 à 30 nouveaux produits cette année au Canada et aux États-Unis.

Les actions de Valeant ont terminé la séance de mardi à 135,03 $ à la Bourse de Toronto, en hausse de 15,04 $, soit plus de 12,5 pour cent par rapport à leur précédent cours de clôture.