NOUVELLES
07/01/2014 02:20 EST | Actualisé 09/03/2014 05:12 EDT

Nigeria: 17 morts dans l'attaque d'un village lundi dans le centre (nouveau bilan police)

L'attaque d'un village lundi par des hommes armés dans le centre du Nigeria a fait 17 morts, a indiqué mardi la police, revoyant à la hausse son précédent bilan.

Lundi, elle n'avait confirmé que cinq morts, tandis que des témoins parlaient de 30 tués, dont des femmes et des enfants, et d'au moins 25 blessés.

Cinq des victimes, calcinées, n'ont pas pu être identifiées, a indiqué à la presse le chef de la police de l'Etat du Plateau (centre), Chris Olakpe.

Vingt maisons ont été détruites, a-t-il précisé.

Selon des témoins et des survivants, les assaillants, soupçonnés d'être des éleveurs musulmans fulani, ont incendié des maisons du village de Shonong, tué ou emporté du bétail. Plus de 40 maisons ont été brûlées, selon des témoins.

M. Olakpe et un porte-parole de l'armée, le capitaine Salisu Ibrahim Mustapha, ont balayé les critiques contre les forces de sécurité, affirmant que des troupes sont arrivées rapidement sur place pour repousser les assaillants.

L'Etat du Plateau et celui, voisin, de Kaduna, constituent la "ceinture centrale" (Middle Belt) du Nigeria où le Nord musulman rencontre le Sud majoritairement chrétien.

L'organisation Human Rights Watch a indiqué en décembre dernier qu'environ 10.000 personnes ont été tuées dans ces deux Etats depuis 1992 en raison de leur identité religieuse ou ethnique, dont plusieurs milliers depuis 2010.

str-ade/sd/de