NOUVELLES
07/01/2014 01:03 EST | Actualisé 09/03/2014 05:12 EDT

Londres a accordé l'asile à 1.500 réfugiés syriens en un an (officiel)

Le Royaume-Uni a accordé l'an dernier l'asile politique à environ 1.500 réfugiés syriens qui ont fui le conflit dans leur pays, a annoncé mardi le vice-Premier ministre britannique Nick Clegg.

"Nous avons accepté environ 1.500 demandeurs d'asile", a déclaré M. Clegg au parlement à Londres. "Bien sûr, nous devons faire cela. Nous avons accepté des centaines de demandeurs d'asile qui ont demandé refuge dans notre pays et qui ont obtenu l'asile en vertu de nos obligations internationales", a-t-il ajouté.

Selon des chiffres officiels du ministère de l'Intérieur, le Royaume-Uni a en fait accordé l'asile à plus de 2.000 Syriens depuis le début du soulèvement contre le régime syrien de Bachar al-Assad en mars 2011.

En décembre, Amnesty International avait accusé les pays de l'Union européenne d'accueillir "un nombre pitoyablement bas" de réfugiés syriens. L'organisation de défense des droits de l'Homme avait notamment montré du doigt le Royaume-Uni qui n'avait proposé spontanément aucune place aux réfugiés syriens. Londres s'était alors défendu en expliquant venir en aide aux réfugiés dans la région.

"S'ils sont entrés au Royaume-Uni par leurs propres moyens, nous étudions la situation au cas par cas", a déclaré à l'AFP une porte-parole du ministère britannique de l'Intérieur. "Notre politique consiste à fournir une aide dans le pays et une assistance dans la région", a-t-elle ajouté.

Le gouvernement britannique a consacré quelque 500 millions de livres (820 millions de dollars, 602 millions d'euros) pour venir en aide aux civils syriens victimes de la guerre, dont 236 millions de livres accordés aux pays voisins qui accueillent des centaines de milliers de réfugiés.

kjl-bed/dh/ai