NOUVELLES
07/01/2014 10:28 EST | Actualisé 09/03/2014 05:12 EDT

Le marché du jeu vidéo a chuté de 9% au Japon en 2013

Le marché du jeu vidéo (consoles et logiciels) a perdu 9% sur un an en 2013 au Japon, sixième année de baisse d'affilée, selon une étude régulière du magazine spécialisé Famitsu.

L'an passé, le montant total des ventes de jeux et consoles dans l'archipel est tombé à 408,9 milliards de yens (2,9 milliards d'euros), contre 449,2 milliards en 2012. Avec ce nouveau recul, la chute atteint 40% depuis 2007.

Dans le détail, les ventes de consoles se sont établies à 155,3 milliards de yens (1,1 milliard d'euros), soit une perte de 12,7%. Le montant total des achats de jeux a pour sa part baissé de 6,5% à 253,6 milliards de yens (1,8 milliard d'euros).

Les plus récentes consoles proposées par Nintendo (3DS portable et Wii U de salon) ainsi que par Sony (Vita portable) se vendent moyennement bien et la PlayStation 4 (puissante machine de salon) n'est pas encore sortie dans l'archipel où sa mise en vente a été reportée à fin février 2014.

La principale raison de cette désaffection apparente réside dans les capacités ludiques toujours plus attrayantes des smartphones qui remplacent très bien les consoles pour les joueurs occasionnels. Cette concurrence est d'autant plus forte que les jeux pour mobiles sont meilleur marché quand ils ne sont pas tout bonnement gratuits.

L'engouement des Nippons pour les jeux pour smartphones est tel que le Japon est devenu en octobre dernier le premier marché mondial des applications pour mobiles, grâce au temps passé par les Japonais de tout âge à jouer, selon de récentes statistiques.

kap/mpd

NINTENDO

SONY