NOUVELLES
07/01/2014 09:48 EST | Actualisé 09/03/2014 05:12 EDT

La Turquie n'augmentera pas les taux d'intérêt pour soutenir sa monnaie (ministre)

Le ministre turc des Finances Mehmet Simsek a écarté mardi tout recours à une hausse des taux d'intérêt pour enrayer la chute de la livre turque, victime du resserrement de la politique monétaire américaine et du scandale de corruption qui éclabousse le pouvoir.

"La banque centrale, la commission bancaire, le ministère des Finances et le Trésor sont parvenus ensemble à limiter la progression des emprunts grâce à des ratios de capitaux adéquats et des mesures macroéconomiques prudentielles, sans avoir à augmenter les taux d'intérêt", s'est réjoui M. Simsek sur la chaîne d'information CNN-Türk.

"Il est possible de parvenir à cet objectif (ne pas augmenter les taux, ndlr) en limitant la croissance des emprunts", a-t-il souligné.

La chute régulière de la livre (TL) ces derniers mois, qui a atteint lundi un plus bas historique de 2,19 TL pour un dollar, a augmenté la pression sur la banque centrale turque pour qu'elle augmente ses taux d'intérêt, au risque de peser sur la croissance.

M. Simsek a une nouvelle fois tenté de rassurer les marchés mardi en affirmant que les contrecoups du scandale politico-financier en cours seraient limités dans le temps.

"Il pourrait y avoir un certain ralentissement (de la croissance) lors du premier trimestre. Mais je crois qu'au fur et à mesure que l'incertitude se réduira et l'environnement se calmera, la croissance pourra malgré tout atteindre les 4%", a-t-il dit.

dg-pa/via