Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Irak: frappe aérienne sur Ramadi, 25 insurgés tués (porte-parole militaire)

L'armée de l'air irakienne a mené mardi une frappe sur Ramadi, tuant 25 insurgés dans cette ville dont certains secteurs sont contrôlés par des combattants liés à Al-Qaïda, a annoncé un porte-parole du ministère de la Défense.

"Les forces aériennes irakiennes ont repéré plusieurs véhicules chargés d'armement lourd" sur une place de Ramadi, à 100 km à l'ouest de Bagdad, "et les ont visés avec des missiles, tuant 25 insurgés et détruisant des armes", a déclaré le porte-parole Mohamad al-Askari.

Dans la nuit, les forces gouvernementales ont tenté de reprendre des quartiers contrôlés par les combattants d'Al-Qaïda, mais sans succès.

"Les combats ont débuté à 23H00 (20H00 GMT) et se sont terminés à 06H00. Les forces de sécurité n'ont pas réussi à pénétrer dans ces zones dont l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) a toujours le contrôle", avait déclaré dans la matinée un capitaine de police à Ramadi.

Ces combats ont fait 4 morts et 14 blessés parmi les civils, a déclaré à l'AFP le Dr Ahmed Abdel Salam, médecin à l'hôpital de Ramadi qui ne disposait pas de bilan pour l'armée ou les jihadistes.

Ces derniers jours, des combattants de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL, lié à Al-Qaïda) ont pris le contrôle de quartiers de Ramadi et de la totalité de Fallouja, à 60 km à l'ouest de Bagdad.

Depuis dimanche, de hauts responsables irakiens annonçaient des préparatifs en vue d'un assaut contre Fallouja, mais le ministère de la Défense a assuré mardi que cette attaque n'aurait pas lieu dans l'immédiat afin d'épargner les civils et a appelé les habitants à chasser les insurgés.

str-mah/feb/fcc

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.