NOUVELLES
07/01/2014 06:47 EST | Actualisé 09/03/2014 05:12 EDT

Cooperstown: Greg Maddux et Tom Glavine pourraient y rejoindre Bobby Cox

NEW YORK, États-Unis - Le droitier Greg Maddux, qui a dominé lors d'une période maintenant connue comme l'ère des stéroïdes, a la chance d'entrer à Cooperstown avec quelque chose de plus, s'il y était admis de façon unanime.

«Je n'ai jamais rencontré de journaliste ou de partisan qui ne pensent pas que Maddux a sa place au Temple, ou qui ne croient pas qu'il fait partie de la crème de la crème, a dit Nick Cafardo, du Boston Globe. Je ne peux pas imaginer que quelqu'un ne va pas voter pour lui.»

Maddux est l'un des trois joueurs à figurer pour la première fois au scrutin des chroniqueurs de baseball d'Amérique, avec Tom Glavine et Frank Thomas.

Parmi ceux qui reviennent en lice il y a Craig Biggio, qui a reçu 68 pour cent des votes en 2013, soit 39 de moins que les 75 pour cent nécessaires pour être admis.

L'an dernier personne n'a reçu assez de votes pour se joindre aux légendes, ce qui est arrivé seulement deux fois en 40 ans.

L'époque ternie par les produits dopants a influencé le total des votes pour des joueurs aux statistiques impressionnantes. À leur première année d'admissibilité, en 2013, Mike Piazza a obtenu 57,8 pour cent, Roger Clemens 37,6, Barry Bonds 36,2 et Sammy Sosa 12,5. Mark McGwire a reçu 16,9 pour cent à son septième essai.

Huitième de l'histoire pour les gains avec sa fiche de 355-227 et une moyenne de 3,16, en 23 saisons, Maddux a remporté le Cy Young à chaque année de 1992 à 1995, au fil d'une carrière avec les Cubs, les Braves, les Dodgers et les Padres. Celui qui a pris part à huit matches des étoiles a remporté au moins 13 matches dans 20 saisons de suite.

Glavine, qui a participé à 10 classiques des étoiles et a mérité deux fois le Cy Young, a montré une fiche de 305-203 en 22 campagnes. Lui et Maddux pourraient rejoindre leur ancien gérant Bobby Cox, élu au Temple le mois dernier, tout comme Joe Torre et Tony La Russa.

Thomas a été nommé deux fois le joueur par excellence de l'Américaine, frappant pour ,301 avec 521 circuits et 1704 points produits, en 19 saisons avec les White Sox, les Blue Jays et les Athletics.

Biggio a fait partie de sept équipes d'étoiles au fil de sa carrière de 20 ans, passée entièrement avec Houston. Il a contribué 3060 coups sûrs, 668 doubles et 414 buts volés.

La cérémonie d'intronisation aura lieu le 27 juillet.