NOUVELLES
06/01/2014 10:28 EST | Actualisé 08/03/2014 05:12 EST

Suspension de l'Egypte: Le Caire appelle l'UA à "reconsidérer" sa décision

Le ministre égyptien Nabil Fahmy a appelé lundi à Alger l'Union africaine (UA) à "reconsidérer rapidement" sa décision de suspendre l'Egypte de ses travaux, prise le 5 juillet après la destitution du président islamiste Mohamed Morsi.

"C'est une mauvaise décision du conseil de la paix et de la sécurité (de l'UA)(...) Nous demandons au Conseil de reconsidérer rapidement sa décision et d'admettre que ce qui s'est produit en Egypte était une révolution", a déclaré M. Fahmy lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue algérien Ramtane Lamamra.

Le Conseil de paix et de sécurité de l'UA, présidé alors par M. Lamamra, avait suspendu la participation de l'Egypte à l'organisation panafricaine, après la destitution le 3 juillet par l'armée du président égyptien.

L'UA a pour politique de suspendre tout Etat membre où se produit un "changement inconstitutionnel de pouvoir", généralement jusqu'au retour à l'ordre constitutionnel.

"L'Algérie n'a pas demandé l'exclusion de l'Egypte de l'UA. La suspension était une mesure préventive destinée dans le même temps à encourager les pays (membres) à revenir à l'ordre constitutionnel...et c'est ce qui s'est produit en Egypte", a précisé le chef de la diplomatie algérienne.

ad-abh/cbo