NOUVELLES
06/01/2014 07:06 EST | Actualisé 08/03/2014 05:12 EST

Le sous-marin NCSM Chicoutimi bientôt prêt à reprendre ses fonctions

OTTAWA - Le NCSM Chicoutimi nouvellement reconstruit reviendra bientôt au sein de la flotte navale canadienne, près de 10 ans après un incendie meurtrier à bord du sous-marin de seconde main qui a paralysé le programme de sous-marins du Canada.

La résurrection du sous-marin britannique, qui est devenu emblématique de l'état déplorable de l'équipement militaire canadien en 2004, permet à la Défense nationale de réfléchir à ce qu'elle compte faire de ses sous-marins controversés.

Une proposition interne de la défense prévoit un déploiement des sous-marins dans des océans lointains afin de patrouiller des zones de tension, comme le font actuellement les frégates de la marine.

Le NCSM Chicoutimi a été entièrement réparé et remis à niveau, a indiqué le commandant de la Marine royale canadienne.

Le sous-marin est entré dans l'eau à la fin du mois de novembre, après trois ans de travaux chez Victoria Shipyards Co., en Colombie-Britannique. La mise à l'eau du sous-marin est survenue environ deux ans plus tard que prévu par la marine.

Le sous-marin sera bientôt remis à l'armée et l'équipage devrait commencer les essais en mer au large d'Esquimault dans les prochaines semaines, a déclaré le vice-amiral Mark Norman à La Presse Canadienne lors d'une récente entrevue.

«Nous sommes sur le point d'accomplir ce que nous avions prévu», a indiqué M. Norman, qui a souligné que l'objectif original du programme était d'avoir trois des quatre sous-marins de la marine opérationnels en tout temps.

Le NCMS Chicoutimi sera toutefois affecté aux eaux peu profondes dans un avenir proche, selon une série de documents de la défense obtenus par La Presse Canadienne en vertu de la Loi sur l'accès à l'information.

Beaucoup de temps a passé depuis que le gouvernement libéral de Jean Chrétien a annoncé, en 1998, qu'il achèterait quatre sous-marins de seconde main à la marine britannique. À l'époque, cette décision avait été présentée comme une bonne affaire pour les contribuables canadiens.

Mais l'état lamentable des vieux sous-marins — ils étaient rouillés, sujets aux inondations et l'un d'eux avait la coque fendue — a terni leur réputation. C'est toutefois l'incendie à bord du NCMS Chicoutimi en octobre 2004, qui a coûté la vie au lieutenant Chris Saunders et blessé deux autres soldats, qui a presque entièrement paralysé le programme de sous-marins de la marine.