NOUVELLES
06/01/2014 07:48 EST | Actualisé 08/03/2014 05:12 EST

Le NPD critique Chuck Strahl pour ses activités de lobbyiste

OTTAWA - Le Nouveau Parti démocratique (NPD) critique Chuck Strahl, responsable de la surveillance du service de renseignement, pour s'être enregistré comme lobbyiste au nom de Northern Gateway Pipelines.

Nommé par le gouvernement fédéral à la présidence du Comité de surveillance des activités de renseignement de sécurité (CSARS), M. Strahl est chargé de garder un oeil sur le Service canadien du renseignement de sécurité.

Dans un communiqué, le leader du NPD à la Chambre des communes, Nathan Cullen, a estimé que M. Strahl — qui est payé par le fédéral pour son poste au CSARS — ne devrait pas faire du lobbyisme pour obtenir l'approbation du gouvernement au projet d'oléoduc Northern Gateway dans l'ouest du pays.

L'inscription de M. Strahl au Registre des lobbyistes de la Colombie-Britannique, le 6 décembre, affirme qu'il a l'intention d'organiser une rencontre entre les opposants à l'oléoduc et le ministre britanno-colombien du Développement du gaz naturel, Rich Coleman.

Chuck Strahl, qui a été député de 1993 à 2011, a occupé plusieurs postes au sein du conseil des ministres de Stephen Harper, plus récemment comme ministre des Transports.

Le précédent président du CSARS, le médecin Arthur Porter, a démissionné en novembre 2011, en pleine controverse sur ses relations d'affaires douteuses. Il est accusé de fraude et d'abus de confiance au Québec en lien avec l'attribution du contrat de construction du Centre universitaire de santé McGill, dont il était le directeur général.

M. Strahl n'a pas rappelé La Presse Canadienne lundi.

Une commission fédérale a donné son approbation conditionnelle au projet d'oléoduc Northern Gateway, qui doit permettre de transporter du pétrole issu des sables bitumineux de l'Alberta jusque sur la côte Ouest, pour exportation vers l'Asie.

Le gouvernement fédéral n'a pas encore dit s'il permettrait au projet de se réaliser.