NOUVELLES
06/01/2014 05:36 EST | Actualisé 08/03/2014 05:12 EST

La République centrafricaine est au bord de la catastrophe, prévient l'ONU

NATIONS UNIES, États-Unis - Des responsables de l'ONU préviennent que la République centrafricaine est au bord de la catastrophe, la moitié des résidants de la capitale n'ayant plus d'endroit où vivre depuis le début des violences.

Le secrétaire général adjoint aux affaires politiques de l'ONU, Jeffrey Feltman, a déclaré lundi qu'environ 2,2 millions de personnes à travers la République centrafricaine avaient maintenant besoin d'assistance, soit environ la moitié de la population.

Devant le Conseil de sécurité, M. Feltman a affirmé que la moitié des résidants de Bangui avaient fui leurs maisons, pour un total d'environ 513 000 personnes. Environ 100 000 d'entre elles sont entassées dans un camp de réfugiés improvisé près de l'aéroport international Mpoko.

La République centrafricaine est plongée dans le chaos, alors que des miliciens chrétiens cherchent à se venger des rebelles musulmans qui ont pris le pouvoir lors du coup d'État du mois de mars. Les affrontements se sont intensifiés en décembre.