NOUVELLES
06/01/2014 01:10 EST | Actualisé 08/03/2014 05:12 EST

Canal de Panama : le consortium va dialoguer pour trouver une solution (ministre espagnole)

Le consortium international chargé de l'agrandissement du canal de Panama, qui menace de suspendre les travaux en raison d'un conflit financier avec le gestionnaire, s'est engagé à "s'asseoir pour dialoguer", a annoncé lundi la ministre espagnole de l'Equipement à Panama.

"L'engagement (du consortium) GUPC est que tout soit réglé dans le cadre du contrat et pour cela, il va s'asseoir pour dialoguer. Ainsi, nous parvenons à un premier accord", a déclaré devant la presse la ministre Espagnole Ana Pastor, à la sortie d'une réunion avec le président panaméen Ricardo Martinelli.

Dans un courrier daté du 30 décembre, le groupe de BTP espagnol Sacyr, actionnaire majoritaire du consortium international GUPC, avait menacé de suspendre le chantier dans un délai de 21 jours si l'Autorité du canal de Panama (ACP) ne versait pas la somme de 1,6 milliard de dollars (environ 1,2 milliard d'euros).

La demande de versement d'un tel montant, supposé couvrir "les surcoûts" du chantier selon le GUPC, est jugée "irresponsable" par les autorités du Panama.

Appelant à "un accord qui soit bon pour les deux parties", Mme Pastor a espéré que "le problème soit réglé le plus tôt possible".

De son côté, le président Martinelli a estimé que le GUPC et l'ACP "devaient régler tous leurs problèmes, (si nécessaire) via un arbitrage" international, comme prévu par le contrat.

Arrivée dimanche au Panama, la ministre espagnole a rencontré lundi matin pendant deux heures à huis clos les responsables du consortium, dont le président de Sacyr, Manuel Manriquez, présent depuis samedi à Panama.

Parmi les autres actionnaires du GUPC figurent l'entreprise italienne Impreglio, la Belge Jan de Nul et la Panaméenne Constructora Urbana.

Les travaux d'élargissement, d'un montant total de 5,2 milliards de dollars, ont commencé en 2009 et devaient initialement se terminer en 2014 afin de coïncider avec le centenaire du canal. Mais leur achèvement a été repoussé à 2015 après un premier désaccord dès le début du chantier entre l'ACP et le GUPC sur la qualité du ciment utilisé.

bur-mis/hdz/ag/bds

SACYR