NOUVELLES
06/01/2014 12:36 EST | Actualisé 08/03/2014 05:12 EST

Bangladesh: Washington réclame de nouvelles législatives "crédibles"

La diplomatie américaine a exprimé lundi sa "déception" au lendemain de législatives au Bangladesh boycottées par l'opposition et a réclamé un nouveau scrutin qui soit "crédible".

"Les Etats-Unis sont déçus par les dernières élections législatives au Bangladesh" dont "les résultats ne semblent pas exprimer de manière crédible la volonté du peuple bangladais", a écrit dans un communiqué la porte-parole adjointe du département d'Etat, Marie Harf.

"Nous encourageons le gouvernement bangladais et les partis de l'opposition à engager immédiatement le dialogue pour trouver un moyen que se tiennent le plus tôt possible des élections qui soient libres, justes, pacifiques, crédibles et reflétant la volonté du peuple bangladais", a martelé la responsable américaine.

Les Etats-Unis ont plusieurs fois fait part ces dernières semaines de leur vive préoccupation quant au climat politique dans ce pays d'Asie du Sud avant le scrutin de dimanche.

Le Bangladesh s'enfonçait dans la crise après ces élections législatives boycottées par l'opposition, la Première ministre jugeant sa victoire légitime et rejetant sur ses opposants la responsabilité des violences meurtrières survenues dimanche.

Sheikh Hasina a estimé que le principal parti d'opposition, le Bangladesh Nationalist Party (BNP) avait fait une erreur en ne participant pas au scrutin, et n'a montré aucun signe d'ouverture en direction de sa rivale historique et chef du BNP, Khaleda Zia.

Le parti de Mme Hasina, l'Awami League, a remporté 80% des sièges, faute d'adversaire dans nombre de circonscriptions, à l'issue du scrutin le plus violent qu'ait connu le Bangladesh, les émeutes dimanche ayant fait au moins 26 morts.

"Nous condamnons avec la plus grande force la violence émanant de toutes parts" et qui "n'a pas de place dans la pratique démocratique et qui doit cesser immédiatement", a exhorté Mme Harf.

nr/gde