Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

RDC: "aucun" policier ou militaire dans la "bande de terroristes", le pasteur "en fuite" (officiel)

Le gouvernement de Kinshasa a affirmé mardi qu'"aucun" policier ou militaire ne figurait parmi la "bande de terroristes" qui ont mené des attaques dans le pays et que le pasteur Joseph Mukungubila Mutombo, opposant au président Joseph Kabila qui les a revendiquées, était "en fuite".

"Nous sommes en mesure de dire aujourd'hui qu'aucun élément de la police nationale congolaise ou des forces armées" de la RDC "ne fait partie de cette bande de terroristes", a déclaré Lambert Mende, porte-parole du gouvernement, au début d'une conférence de presse. Il a ajouté que le pasteur, dont des assaillants se sont réclamés, était "en fuite" et que plusieurs attaquants étaient des "récidivistes" qui n'auront plus droit à une "amnistie".

hab/sd/sba

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.