Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

USA: le parquet accuse le gendre de Ben Laden de complicité avec Richard Reid

Le parquet fédéral de New York a accusé lundi le gendre d'Oussama ben Laden, poursuivi aux Etats-Unis pour terrorisme, de complicité avec Richard Reid, le Britannique qui avait tenter de faire exploser un vol Paris-Miami en 2001.

Au lendemain des attentats du 11-Septembre, Souleymane Abou Ghaith, 48 ans, avait notamment parlé au nom d'Al-Qaïda aux côtés de Ben Laden et d'Ayman al-Zawahiri, avertissant que "la tempête ne s'arrêterait pas".

Il a été inculpé cette année à New York de "complot visant à tuer des ressortissants américains". Son procès doit débuter le 3 février.

Vendredi, le parquet a ajouté à ce chef d'inculpation ceux de "conspiration visant à apporter un soutien matériel à des terroristes" et de "soutien matériel à des terroristes".

Lors d'une audience lundi, où il a plaidé non coupable, les procureurs ont en effet accusé Abou Ghaith de complicité avec Richard Reid.

Reid purge une peine de prison à vie aux Etats-Unis pour avoir tenté de faire exploser un vol Paris-Miami avec un explosif dissimulé dans sa chaussure en décembre 2001.

Abou Ghaith avait été arrêté fin janvier à Ankara, après avoir traversé la frontière avec l'Iran où il était installé avec sa famille depuis 2002. La Turquie l'a ensuite expulsé pour la Jordanie et c'est là qu'il a été arrêté par la CIA, selon ses avocats.

Marié à Fatima, une des filles de Ben Laden, Abou Ghaith aurait été au service d'Al-Qaïda de mai 2001 à 2002.

jm/gde/jca

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.