Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Saint-Rémi devra faire bouillir son eau durant les Fêtes

Quelques jours après qu'une substance toxique eut contaminé le réseau d'aqueduc de Saint-Rémi, la Ville lève son avis de non-consommation pour la remplacer par un avis d'ébullition. Plus de 2000 foyers devront donc faire bouillir leur eau durant une minute avant de la consommer, jusqu'à nouvel ordre.

Un texte de Marie-Eve Maheu

Jeudi, l'eau d'une tour de refroidissement de l'usine de PolyOne à Saint-Rémi a débordé et s'est mélangée à l'eau de la ville. Cette entreprise fabrique des plastifiants et du polychlorure de vinyle (PVC). C'est la défaillance d'une valve qui est à l'origine du problème, selon la compagnie.

Le ministère de l'Environnement a procédé à l'analyse du réseau d'aqueduc vendredi. À la lumière des résultats, il a indiqué à la municipalité qu'elle pouvait lever l'avis d'ébullition. La municipalité a choisi de maintenir un avis d'ébullition « par mesure de sécurité », dit-elle.

Saint-Rémi procédera également à la chloration de son réseau dans les jours à venir.

La nature exacte du produit qui a contaminé l'aqueduc n'est pas connue. La Ville parlait jeudi d'une substance corrosive et irritante lorsqu'elle n'est pas diluée.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.