Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Mondial-2014: la TAM, compagnie aérienne brésilienne, veut modifier 40% de ses vols

La principale compagnie aérienne du Brésil, TAM, a demandé à l'Agence nationale d'aviation civile (Anac) de pouvoir modifier près de 40% de son réseau aérien pendant le Mondial-2014, pour se recentrer sur des villes hôtes.

"Nous allons modifier 40% de nos vols, cela va être un grand changement pour à peine un mois", a déclaré Claudia Sender, présidente de la TAM dans une interview au quotidien Folha de Sao Paulo.

La compagnie assure 800 vols par jour avec 120 avions dans 42 aéroports du Brésil. Il n'y aura pas à proprement parler plus de vols mais un recentrage sur certaines destinations.

TAM veut notamment passer de 28 à 32 vols quotidiens à destination de Fortaleza (nord-est) et de 5 à 11 à Cuiaba, la capitale de l'Etat du Mato Grosso (centre-ouest), deux des 12 villes hôtes de la Coupe du monde (12 juin-13 juillet).

Le Brésil espère recevoir 600.000 fans étrangers pendant le Mondial qui s'ajouteront aux trois millions de Brésiliens circulant à travers le pays.

Il n'y a en effet pas vraiment d'alternative raisonnable à l'avion pour traverser ce pays-continent de 200 millions d'habitants aux aéroports souvent vétustes, saturés, et manquant de liaisons intérieures.

Ce changement de 40% dans les liaisons aériennes ne devrait pas rapporter grand chose à la compagnie qui va devoir investir plus dans la période pour former et embaucher plus de personnel: "Près de 50 à 60%, selon les époques, de nos billets d'avion, sont pour des voyages d'affaires. Pendant le Mondial, nous n'aurons pratiquement que des passagers qui viennent pour le loisir et qui payent moins que ceux qui viennent en voyage d'affaires", affirme Mme Sender.

En 2014, la TAM investira 50% de plus qu'en 2013 pour la formation du personnel, soit environ 22 millions d'euros, selon elle.

cdo/pgr/chc

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.