Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le fondateur d'une ONG du Qatar nie financer Al-Qaïda

Le fondateur d'une ONG du Qatar, Abderrahman Ben Oumair al-Nouaïmi, a nié lundi financer Al-Qaïda comme l'en accuse le département américain du Trésor.

Lors d'une conférence de presse à Doha, M. Nouaïmi, fondateur de l'ONG Al-Karama qu'il préside, s'est dit "innocent" et a annoncé qu'il allait porter plainte contre le département du Trésor auprès de la justice en Suisse, où est basée son organisation.

"Je n'ai pas soutenu Al-Qaïda et je suis prêt à comparaître devant n'importe quel tribunal pour me défendre", a-t-il ajouté, affirmant que les Américains lui en voulaient parce qu'il avait rassemblé des preuves sur les "crimes" perpétrés par les drones américains au Yémen.

"C'est là la véritable accusation et non celle invoquée par les Américains selon laquelle je finance le terrorisme, une accusation sans fondement", a-t-il dit.

Mercredi, le département du Trésor a annoncé dans un communiqué qu'il portait M. Nouaïmi et un Yéménite, Abdel Wahab Mohamed Abderrahman al-Humayqani, sur la liste des personnes soutenant le terrorisme.

Présenté comme "un financier terroriste basé au Qatar", M. Nouaïmi est accusé d'avoir financé Al-Qaïda "en Syrie, en Irak, en Somalie et au Yémen depuis plus d'une décennie", selon le site du département du Trésor.

M. Humayqani est pour sa part accusé de soutenir, sous couvert d'activités caritatives, Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqap), basé au Yémen.

Le Qatar est un allié des Etats-Unis auxquels il accorde des facilités militaires alors que le Yémen coopère avec Washington dans sa lutte contre Aqpa, la branche la plus importante du réseau extrémiste.

Le réseau extrémiste Al-Qaïda est fréquemment visé au Yémen par des raids de drones et les Etats-Unis sont les seuls à posséder ces appareils dans la région.

Un raid de ce type mené mi-décembre dans le centre du Yémen avait fait 17 morts, principalement des civils, et déclenché de vastes protestations.

tm/vl

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.