Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Irak: six militaires tués par des tirs d'obus contre leur caserne

Six militaires irakiens, dont quatre officiers, ont été tués lundi par des tirs d'obus contre leur caserne à l'ouest de Bagdad, selon des sources de sécurité irakiennes.

Un commandant de brigade figure parmi les victimes de cette attaque contre cette caserne située dans la région d'Abou Ghraïb, selon ces sources.

L'attaque s'est produite deux jours après la mort de quinze militaires irakiens, dont un général et quatre officiers, dans un assaut contre un repère présumé d'Al-Qaïda à l'ouest de la capitale.

Les 15 militaire, parmi lesquels le général Mohamed al-Karoui, qui commandait la 7e brigade, avaient péri alors qu'ils menaient un assaut contre un "repaire du réseau d'Al-Qaïda" dans une localité proche d'al-Routba, à 380 km à l'ouest de Bagdad.

L'année 2013 a été une année noire pour l'Irak, qui a renoué avec des niveaux de violences proches de ceux de 2008, lorsque le pays sortait tout juste d'une guerre civile, après l'invasion américaine de 2003.

Plus de 6.600 personnes ont été tuées depuis le début de l'année à travers le pays, selon un bilan compilé par l'AFP sur la base de chiffres donnés par des sources de sécurité et médicales.

ak-mah/wd/hj/sw

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.