Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Irak: attaque suicide contre contre une télévision, deux journalistes tués

Au moins deux journalistes ont été tués lundi dans l'attaque, menée par quatre kamikazes, du siège de leur chaîne de télévision à Tikrit, au nord de Bagdad, a-t-on appris de sources policières.

Les forces de l'ordre ont lancé un assaut contre le bâtiment de la télévision locale Salaheddin pour en chasser les assaillants, selon les mêmes sources.

Certains journalistes sont parvenus à prendre la fuite mais d'autres étaient toujours pris au piège dans le bâtiment.

"J'ai réussi à m'échapper, et je suis hors du bâtiment. Les troisième et quatrième étages sont en feu", a déclaré à l'AFP par téléphone un journaliste de Salaheddin.

"Certains de mes collègues, dont deux femmes, sont pris au piège dans l'immeuble. Je les appelle sur leur portable mais ils ne répondent pas", a-t-il ajouté.

Un journaliste de la télévision publique Iraqiya, qui a un bureau dans le même immeuble, a indiqué qu'il avait également pu s'échapper mais que d'autres personnes étaient encore dans l'immeuble.

En moins de trois mois, neuf journalistes ont été tués dans le pays, dont cinq à Mossoul (nord).

L'Irak fait l'objet de critiques récurrentes sur ses lacunes en matière de liberté de la presse et sur l'impunité dont bénéficient les assassins de journalistes.

Le pays est en proie à une recrudescence des violences cette année et plus de 6.650 personnes ont déjà été tuées depuis le début de 2013, selon un bilan compilé par l'AFP à partir de sources de sécurité et de santé.

str-ak-mah/wd/vl/fcc

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.