Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Des « chirurgies » crâniennes il y a 1000 ans

Des ossements découverts au Pérou montrent que des guérisseurs pratiquaient la trépanation il y a plus de 1000 ans.

Ce procédé chirurgical consiste à enlever une partie de la voûte crânienne. Jusqu'au 16e sièce, il était utilisé pour traiter l'épilepsie, les convulsion, les blessures à la tête et les troubles mentaux. C'était aussi, dans certaines civilisations, un moyen de libérer le corps de mauvais esprits.

De nos jours, la chirurgie crânienne est parmi les plus délicates, malgré des conditions d'hygiène plus élevées, une plus grande précision des instruments et l'existence de puissants médicaments contre la douleur. La trépanation est toujours utilisée pour retirer des tumeurs ou dans le cas des hématomes.

La biologiste-archéologue Danielle Kurin et ses collègues de l'Université de la Californie à Santa Barbara ont mis au jour les restes de 32 personnes dans des grottes funéraires de la province andine d'Andahuaylas.

Selon Mme Kurin, les premières trépanations ont fait leur apparition dans les hauts plateaux andins du centre-sud au cours de la période intermédiaire précoce (AD 200-600), bien que la technique n'était pas universellement pratiquée.

Le détail de cette découverte est publié dans l'American Journal of Physical Anthropology.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.