Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Quelques dates importantes de l'affaire Pussy Riot

Rappel des principales dates de l'affaire des trois jeunes femmes du groupe Pussy Riot condamnées en août 2012 à deux ans de camp alors que les deux dernières ont été libérées lundi.

2012

- 21 février : cinq femmes encagoulées montent sur l'estrade de l'autel de la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou et improvisent une «prière punk» appelant la Sainte Vierge à «chasser Poutine». Elles sont évacuées par des agents de sécurité.

- 5 mars : Maria Alekhina, 24 ans, et Nadejda Tolokonnikova, 22 ans, sont arrêtées et placées en détention provisoire. Ekaterina Samoutsevitch, 29 ans, est arrêtée un peu plus tard.

- 22 avril : à l'appel du patriarche Kirill, des dizaines de milliers d'orthodoxes prient devant la cathédrale après ce qu'ils considèrent comme un sacrilège.

- 20 juillet : ouverture du procès des Pussy Riot pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse». Elles encourent sept ans de camp.

- 7 août : la chanteuse américaine Madonna appelle pendant un concert à Moscou à libérer les Pussy Riot, soutenues par d'autres stars internationales de la chanson, dont Sting et Paul McCartney.

- 17 août : les trois jeunes femmes sont condamnées à deux ans de camp. Protestations dans le monde et nombreuses actions de soutien.

- 10 octobre : Samoutsevitch est libérée, sa peine commuée en appel en sursis. Peine confirmée pour les deux autres.

- 24 octobre : transfert des deux détenues dans des camps de l'Oural et de Mordovie (est).

- 16 novembre : la chancelière allemande Angela Merkel interpelle Vladimir Poutine sur les Pussy Riot pendant un forum à Moscou. Celui-ci rétorque que cela revient à soutenir «des gens qui affichent des positions antisémites».

2013

- 21 février : interpellation dans la cathédrale de Moscou de deux femmes encagoulées qui voulaient marquer l'anniversaire de la «prière punk».

- 20 mars : rejet d'un second recours des jeunes femmes.

- 22 mai : Alekhina observe une grève de la faim pendant 11 jours.

- 22 juillet : plus de 100 musiciens de renommée internationale, dont Madonna, Adele, Elton John, Bryan Adams, appellent à leur libération.

- 24/26 juillet : maintien en détention d'Alekhina, qui contestait le refus de sa demande de libération anticipée. La demande de libération anticipée de Tolokonnikova est également rejetée.

- 23 septembre: Tolokonnikova entame une grève de la faim. Arrêt huit jours plus tard contre la promesse d'un transfert vers une autre colonie pénitentiaire à 600 km à l'est de Moscou. Un mois et demi plus tard, elle est transférée en Sibérie, dans la région de Krasnoïarsk.

- 12 décembre: la Cour suprême russe ordonne le réexamen de la condamnation des deux jeunes femmes

- 18 décembre: les députés russes approuvent une loi d'amnistie présentée par le Kremlin pour les 20 ans de la Constitution. Ce texte concerne entre autres les personnes condamnées pour "hooliganisme" et mères d'enfants mineurs.

- 23 décembre: Alekhina, puis quelques heures plus tard Tolokonnikova, toutes deux mères d'un enfant en bas-âge, sont libérées en vertu de la loi d'amnistie.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le procès des Pussy Riot

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.